Blog - Blockchain : pas de noeud, pas de contrôle...

Updated: May 6



« Ce qui se conçoit clairement s’exprime clairement, et les mots pour le dire viennent aisément ».


Face à certains discours sur blockchain, l’aphorisme de Boileau laisse parfois songeur… Mais le flou, plus ou moins entretenu, ne serait pas grave s’il ne dissimulait un enjeu absolument majeur, et finalement un risque substantiel.


On présente trop souvent blockchain comme une technologie ayant des propriétés intrinsèques. Il en va ainsi de l’ « immutabilité », c’est-à-dire le fait que le contenu d’une blockchain ne puisse pas être modifié a posteriori.


Cette propriété est essentielle dans un contexte B2B de traçabilité bout en bout de supply chain. Elle permet que des données partagées soient non contestables, engageantes et auditables du point de vue de leur origine et de leur contenu (« qui a dit quoi et quand ») et ce, sans qu’un acteur s’arroge le contrôle hégémonique de la responsabilité des autres. Cette promesse est le cœur de l’intérêt de blockchain en traçabilité, c’est cela qui en fait une brique technologique indispensable et sans réelle alternative.


[Lire notre article sur ce sujet « La traçabilité des supply chain a-t-elle besoin de la blockchain ? »]


Mais cette promesse repose entièrement sur la gouvernance et la typologie du réseau blockchain. En particulier, disposer de son propre nœud en toute autonomie est la principale condition nécessaire pour bénéficier d’une garantie sur l’immutabilité et l’auditabilité des données, y compris les vôtres.


Si les nœuds du réseau sont contrôlés par un acteur unique, cette promesse ne s’applique pas ; si vous utilisez un réseau et que vous ne disposez pas de votre propre nœud, cette promesse ne s’applique pas non plus. Finalement, si vous utilisez un réseau et que vous ne pouvez pas disposer de votre propre nœud dans votre propre infrastructure technique, alors vous devriez sérieusement vous interroger : parce que la technologie blockchain, quant à elle, ne vous promet alors plus rien.


Matthieu HUG, cofondateur & CEO de Tilkal

[Lire également notre article « Blockchain 101 », qui décrypte de manière simple ce qu’est la technologie blockchain !]